Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Autour du Mont-Sainte-Odile

Petite visite aux châteaux de Dreistein

22 Juin 2014 , Rédigé par PiP vélodidacte Publié dans #chateau

Nous l’avons déjà dit dans nos articles consacrés à l’ancienne avouerie de Sainte Odile, les Dreistein sont un lieu envoûtant. Perdues dans la forêt, les ruines se dressent majestueuses et isolées, solitaires. Les trois burgs renferment des merveilles architecturales peu connues. Les baies et l’escalier du donjon sont uniques. Allez-y !
Longtemps délaissés, les châteaux ont été l’objet d’un chantier en 2008 qui a permis de sauver les éléments marquants des ruines. Qu’en est-il six années plus tard ? Nous vous proposons un bilan en quelques images.

Les travaux de sauvetage du Dreistein, printemps - été 2008

Le Stein OrientalDepuis de longues années, les amoureux du site des Dreistein ne pouvaient qu’être émus des dégradations des ruines. La comparaison des photos du début du siècle avec la réalité de 2008 était révélatrice. Combien de pierres avaient roulé dans les fossés ? Combien de murs entiers s’étaient effondrés ? Le temps, les intempéries, le lierre, les arbres et la malveillance de certains menaçaient sérieusement les ruines. Les éléments spécifiques du lieu semblaient sur le point de disparaître : les deux baies, la coupole du donjon, les restes de la grande bretèche étaient en péril. La campagne de travaux de 2008 a permis de sauver le Dreistein.
Les Monuments Historiques ont supervisé le chantier qui s’est étendu du printemps à l’été. Le but de l’opération était de stabiliser les ruines pour éviter la chute de nouveaux éléments. Le lierre a été arraché, et dans le périmètre des ruines, les arbres menaçant les courtines ont été coupés.
Voici quelques photos prises lors du chantier.

 

Dreistein, été 2008
Dreistein, été 2008
Dreistein, été 2008
Dreistein, été 2008
Dreistein, été 2008
Dreistein, été 2008
Dreistein, été 2008

Dreistein, été 2008

Château du milieu : la courtine sud a été consolidée, les archères dégagées.

Château occidental : ont été consolidés

  • l’ensemble de la grande baie
  • la porte et le mur qui la domine
  • les restes de la coupole du donjon
  • la porte d’accès du donjon
  • la partie haute du mur bouclier

Château oriental

  • la baie à colonnette
  • les fenêtres à coussièges
  • la porte d’entrée
  • toute la partie haute du mur bouclier
  • angle nord-est du mur bouclier
  • le faîte des courtines

C’est un travail important qui a été accompli avec beaucoup de soin et de savoir faire. Les responsables des Monuments Historiques ont dirigé les opérations de sauvegarde. Ils ont pris les avis pertinents de spécialistes. L’ensemble des travaux a été financé par l’Etat, la Région Alsace et le Département.
Si le site du Dreistein avait alors perdu un peu de son mystère avec la disparition de la verdure qui l’entourait, on ne pouvait que se féliciter de voir sauvées ces ruines magnifiques et les éléments architecturaux hors du commun qu’elles renferment. L’avouerie de Sainte Odile était sauvée.


La situation d’aujourd’hui

Pendant six ans, les châteaux de Dreistein restent comme oubliés, derrière le Mont-Sainte-Odile. Peu de visiteurs, pas de campagne de fouilles, pas d’entretien du site. Année après année, la végétation est repartie à l’assaut des forteresses et peu à peu, la nature reprend ses droits. Certes la situation n’est pas catastrophique comme en 2008, année où nous avons failli perdre les deux baies emblématiques du site. Cependant une campagne d’entretien serait des plus souhaitables. Voici quelques photos prises hier sur le site.

 

Dreistein, 21 juin 2014
Dreistein, 21 juin 2014
Dreistein, 21 juin 2014
Dreistein, 21 juin 2014
Dreistein, 21 juin 2014
Dreistein, 21 juin 2014
Dreistein, 21 juin 2014
Dreistein, 21 juin 2014
Dreistein, 21 juin 2014
Dreistein, 21 juin 2014
Dreistein, 21 juin 2014
Dreistein, 21 juin 2014

Dreistein, 21 juin 2014

Partout la végétation est reine ! Le chemin d’accès au Stein oriental est envahi par les ronces, la basse cour est à peine décelable, couverte d’orties, de digitales et les mûriers. L’intérieur du vieux burg est à l’avenant, les archères ne sont plus visibles, la citerne est obturée par le lierre. Plus grave, au sommet du mur bouclier et dans les accès au bretèches, de petits arbustes se développent. Ils menaceront bien vite la solidité des murailles.
Au Stein du Milieu, le lierre recouvre déjà la courtine sud et les archères ne sont plus visibles. Le magnifique mur bouclier est également agressé.
Dans le Stein Occidental, le lierre est reparti sur le mur Sud, et va bientôt atteindre la grande baie du Dreistein, sauvée voilà six ans. Plusieurs arbustes se développent au sommet du donjon, dans la porte et les bretèches.


Un chantier d’entretien serait, semble-t-il, relativement léger et permettrait de mettre en valeur les ruines, tout en sauvegardant le travail accompli en 2008.

  • dégager les chemins d’accès et l’intérieur des murailles est facile.
  • arracher le lierre qui s’est lancé sur les murs extérieurs est réalisable en prenant quelques précautions au dessus des à-pics.
  • déloger les arbrisseaux du donjon et des murs boucliers suppose de monter en haut des ruines. Ce travail ne peut être effectué que par des spécialistes.

Pour ma part, si une Association bienveillante se lançait dans cette opération, obtenait les autorisations du propriétaire des ruines, sécurisait le chantier, je consacrerais avec joie plusieurs journées au Dreistein, la ruine la plus attachante du Mont-Sainte-Odile. Alors ? une idée ? un conseil ?
N’attendons pas plus longtemps !

 

Retrouvez de nombreux articles consacrés aux Dreistein,

à leur histoire, aux détails architecturaux sur notre site.

( cliquez sur ce lien ; Dreistein )

Illustrations

Photographies des châteaux de Dreistein, FrP, AlP, DoF, OlC & PiP

 

Le Stein Oriental

Le Stein Oriental

Commenter cet article

PiP 31/10/2014 10:20

Les Amis du Mont Sainte Odile ont réalisé cette opération. Deux journées complètes, les châteaux de Dreistein sont tout propres, et attendant de nouveaux visiteurs!
Bravo aux bénévoles de l' A.M.S.O. !

Claire 02/07/2014 14:20

Je suis un peu loin, mais je soutiens cet appel de tout coeur...

PiP 03/07/2014 13:38

viens, je te prête un sécateur !