Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Autour du Mont-Sainte-Odile

Escapade à Oberhaslach, chez Saint Florent

28 Juillet 2014 , Rédigé par PiP vélodidacte Publié dans #petits riens

A l’occasion d’une balade à vélo vers les Pandours au dessus du Nideck, nous nous sommes arrêtés à Oberhaslach. C’était l’occasion de marcher sur les traces de Florent qui vivait ici, au bord de la Hasel, du temps des rois mérovingiens. Visiter la chapelle de son petit ermitage, admirer la collégiale Saint-Florent.

Mais qui était vraiment ce Saint Florent ?
Escapade à Oberhaslach, chez Saint Florent

Dans notre petite bibliothèque, l’ouvrage le plus ancien qui parle de Florent est celui du moine Richer de Senones, écrit vers 1250. Nous y trouvons juste quelques lignes, une courte évocation de Florent.

 

Richer nous parle alors de Saint Dié et de son passage à Haguenau et à Abreschmunster, où il rencontre Arbogast, futur évêque de Strasbourg.

D’où Dié acquit connoissance et familiarité avec le saint personnage Arbogast, qui peu de temps auparavant arrivé de l’isle d’Escosse, pour raison de sa sainte vie et des miracles qu’il avait faits, parvint à la dignité épiscopale de la cité de Strasbourg. En après fut lié et conjoint du lien d’une grande amitié avec Saint Florent, successeur du dit Arbogast, qui de mesme étoit venu de mesme isle d’Escosse, et qui comme hermite repose, en corps, à la bouche et entrée d’une vallée qu’on dit Bruseval où il avoit précédemment résidé.

Richer de Senones

‘ Insula Scotiae’ dans le texte. Florent serait écossais, bigre ! Mais, alors, par quel hasard se trouvait-il chez nous ?
Dans son ‘Antiquités de la Vosge’, 1634, Jean Ruyr nous en apprend un peu plus.

Vie de Florent selon Jean Ruyr, chanoine de Saint Dié

Le chanoine de Saint-Dié commence ainsi le chapitre de son livre dédié à Florent.

‘Sirius et tous les autres autheurs qui avant luy ont traité des Evesques de Strasbourg, tiennent que Sainct Florent fut extraict de très-illustre famille du Royaume d’Escosse, territoire qui produisoit nombre de personnages noblement lettrés et pieusement saincts.

J.Ruyr, Antiquitez de la Vosge

Toujours l’Ecosse ! Nous vous proposons un bref résumé de la suite du long chapitre du bon chanoine.
Issu donc de riche famille ‘écossaise’, Florent arrive en Alsace, ses compagnons sont Arbogast, Fidel, Thierbold et Childolf. C’était au temps du roi Dagobert.
Escapade à Oberhaslach, chez Saint Florent

Fuyant la cour du roi, Florent se fait ermite sur les bords de la Hasel. Arbogast est devenu évêque et Florent vit dans son petit ermitage au fond des bois. Il essarte un lopin de terrain, et sème pour pouvoir subsister. Mais cerfs, biches et sangliers viennent manger sa récolte. Jusqu’à ce que Florent les invite, avec succès, à respecter son champ. Les chasseurs de Dagobert passant par là, découvrent ces bêtes sauvages qui semblent obéir à un homme. Ils craignent avoir affaire à un magicien et le dépouillent sans vergogne. Ils vont jusqu’à lui voler sa hache, seul outil de Florent. Lors de leur retour à Kirchheim, où réside Dagobert, ils sont cernés de marais inextricables, les chevaux refusent d’avancer. Les chasseurs décident de rendre la hache à l’ermite et peuvent enfin venir raconter au roi leur curieuse aventure. Dagobert envoie une escorte et son propre cheval à Florent , il l’invite à Kirchheim, où réside la cour. Florent préfère son petit âne pour rendre visite à Dagobert. Or, Dagobert avait une fille, Rathilde, aveugle et muette…. ‘ Rathilde sentit miraculeusement les empeschements de sa langue et les cataractes de ses yeux se dissoudre, si qu’à l’estonnement indicible de tous, va s’écrier ces paroles : Voicy, voicy le serviteur de Dieu Saint Florent !
Le bon chanoine de Saint-Dié continue la liste des nombreux miracles attribués à Florent. Voici le plus poétique : Florent accroche son manteau à un rayon de soleil ! Dagobert le comble de largesses et lui permet de créer un monastère à Haslach. A la mort d’Arbogast, c’est Florent qui accède à l’épiscopat de Strasbourg. Il sera évêque durant huit années et mourra le 7 Novembre 693. Inhumé à Strasbourg dans l’église Saint-Thomas, Florent fut ‘translaté’ à Haslach, vers l’an 800, pour reposer près de son ermitage, au cœur des Vosges.

Le bon Roi Dagobert et l’Ecosse

Escapade à Oberhaslach, chez Saint FlorentAttention ! Pas question ici de Saint Eloi et d’histoire de culottes mal mises…. Florent s’installe à Haslach aux environs de l’an 675, et le bon roi Dagobert de la Chanson est mort depuis une quarantaine d’années. D’ailleurs, Dagobert premier n’a jamais résidé en Alsace, que nous sachions. Il s’agit ici de son petit-fils, Dagobert II.
En ces temps troublés, les rois mérovingiens étaient secondés par les maires du palais. La lutte pour le pouvoir effectif était monnaie courante. Notre Dagobert en fut une des victimes : enfant, à la mort de son père Sigebert, il fut chassé par le maire du palais de l’époque, Grimoald. Le petit Dagobert n’avait que quelques années, il fut rasé et envoyé le plus loin possible par Grimoald qui souhaitait installer sa famille sur le trône. Le plus loin possible, à l’époque, c’était en Irlande, plus exactement à York auprès de Wilfrid, évêque de la ville. Et Dagobert grandit donc en Irlande. Tandis qu’ici, Grimoald le fait passer pour mort, installe sur le trône ses cousins, mineurs, et conserve ainsi le pouvoir.
La mort de Grimoald va redistribuer les cartes, nous sommes alors en 673, Dagobert a vingt deux ans, il est rappelé pour occuper le trône qui lui revient de par sa naissance. Il rentrera d’Irlande accompagné de nombre de religieux irlandais, parmi eux Arbogast et Florent qui deviendront, tout deux, évêques de Strasbourg. Dagobert verra, lui aussi, son règne troublé par les luttes de pouvoir. Le nouveau maire du palais Ebroin finira par l’emporter en faisant assassiner Dagobert II dans la Meuse à Stenay en 679.
Escapade à Oberhaslach, chez Saint Florent
Voilà pour Dagobert…. Pour tenter d’éclairer le débat, nous joignons un extrait de la généalogie des mérovingiens du VIIème siècle. C’est un rien complexe, mais en cherchant bien, vous y trouverez un troisième Dagobert. Mais le notre, le Dagobert qui avait son palais à Kirchheim, en Alsace, c’était bien Dagobert II.
Quant à l’Ecosse…. Les textes anciens montrent que Wilfrid était évêque d’York et que Dagobert a été élevé en Irlande. Pour le moine Richer, dans son abbaye de Senones en 1250, l’Ecosse, l’Irlande, c’était bien loin, au delà des mers, tout au bout du monde. Alors…
( Pour Laguille, Florent était natif d’Hibernie !)

Florent, évêque de Strasbourg, selon l’abbé Grandidier

Escapade à Oberhaslach, chez Saint Florent L’abbé Grandidier nous a laissé une monumentale Histoire de l’Eglise de Strasbourg. Il y consacre un chapitre à la vie de Florent. Contrairement au chanoine Ruyr, l’abbé Grandidier ne croyait guère aux miracles et fustigeait ce qu’il qualifiait de superstitions. Pour Grandidier, Florent vivait paisiblement dans sa forêt sans commander aux bêtes. Quant au miracle concernant la fille de Dagobert, la version de l’abbé est plus rationnelle. Rathilde, n’aurait été ni aveugle, ni muette ! Rathilde menait une vie ‘mondaine’ loin des préceptes de l’Eglise. Florent ,de par son exemple, lui aurait ouvert les yeux, et l’aurait amenée à louer le Seigneur. Rathilde refusait de voir et de parler de Dieu et Florent l'a convaincue de changer de vie, c'est tout. La légende serait née des déformations successives des livres anciens. Grandidier cite un texte rapporté par Urstisius : ‘Florentius filiam ejusdem Regis a daemonio vexatam liberavit’, Rathilde n’était que ‘possédée du démon’ avant de croiser Florent. Nous ne nous prononcerons pas.
Quoiqu’il en soit, selon Grandidier, il semble que Florent ait été un excellent évêque et que sa béatification soit fort méritée.
Escapade à Oberhaslach, chez Saint Florent

Un siècle après sa mort, ses restes furent translatés à Haslach sur décision d’un de ses successeurs, au grand dam des religieux de Saint-Thomas de Strasbourg. Il s’en suivit une lutte entre les deux établissements religieux qui prétendaient, toutes deux, détenir les reliques de Florent. Le tombeau, selon Grandidier, aurait été ouvert en 1143 en présence de l’évêque Burkhart pour vérifier la présence de la dépouille.

Par la suite, en 1353, l’empereur Charles IV vint à Haslach pour se faire remettre un bras de Florent. Nous avons raconté cet épisode dans notre article dédié à Charles ( cliquez sur le lien). Même chose en 1358, le deuxième bras est remis l’archiduc Rodolphe d’Autriche.

Mais, ce n’était pas encore le temps du repos pour le pauvre Florent. Lors de la guerre des Paysans, en 1525, l’église d’Haslach fut attaquée et pillée.

Voici ce que nous dit Daniel Specklin.

Anno 1525 - Georg Ittel ,prévôt de Rosheim, le chef des insurgés paysans a pillé Haslach. Il a ouvert le cercueil de Saint Florent et après avoir jeté les ossements dans la sacristie, il a emmené la châsse à Dorlisheim pour la faire fondre et séparer l’or, l’argent et les pierres précieuses, il a envoyé ce butin chez lui.

Specklin, Collectanées, notule 2266

L’ ermitage de Florent

Escapade à Oberhaslach, chez Saint Florent Selon la tradition, l’ermitage de Florent se trouvait sur le territoire du village actuel d’ Oberhaslach. Aujourd’hui une petite chapelle rappelle la vie d’ermite de Florent. Le lieu est retiré. S’il attirait longtemps les foules, aujourd’hui le calme règne. De nombreux ex-voto naïfs montrent combien le culte de Florent était important. Les paysans venaient de loin pour demander à l’ami des animaux de protéger leurs troupeaux.
Une première chapelle avait été construite des 1315 par Rodolphe Kagon, prévôt d’Haslach. Le modeste sanctuaire actuel date de 1750.

Ermitage de Saint Florent, Oberhaslach
Ermitage de Saint Florent, Oberhaslach
Ermitage de Saint Florent, Oberhaslach
Ermitage de Saint Florent, Oberhaslach
Ermitage de Saint Florent, Oberhaslach

Ermitage de Saint Florent, Oberhaslach

La collégiale de Niederhaslach

Quelques kilomètres en aval, à Niederhaslach, se dresse la belle collégiale gothique de Saint Florent. C’est dans cette église que sont présentées aujourd’hui les reliques dans une châsse en cuivre doré datée de 1716.
La visite de la collégiale est des plus intéressantes. Les vitraux du XIII et XIVème siècles ont de belle couleurs. A droite de la nef, vous trouverez ceux dédiés à Florent. A l’extérieur, admirez les gargouilles expressives.

Collégiale Saint Florent, Niederhaslach
Collégiale Saint Florent, Niederhaslach
Collégiale Saint Florent, Niederhaslach
Collégiale Saint Florent, Niederhaslach
Collégiale Saint Florent, Niederhaslach

Collégiale Saint Florent, Niederhaslach

Nous avions déjà parlé d’Haslach lors de deux articles :


Sources

  • Richer de Senones, La Chronique de Richer, Livre I, Chapitre V, 1250Escapade à Oberhaslach, chez Saint Florent
  • D. Specklin, les Collectanées, notule 2266, 1580
  • B. Herzog, Chroniques, von VII. Bischoff in Strasburg, 1592
  • J. Ruyr, Antiquitez de la Vosge, Livre II, Chapitre VI, 1634
  • L. Laguille, Histoire de la province d’Alsace, 1727
  • F.P. Louis, Histoire de la vie et du culte de Saint Florent, 1772
  • P. Grandidier, Histoire de l’Eglise de Strasbourg, Tome I, Livre II, 1777
  • Hunckler, Vie des Saints d’Alsace, 1837

Florens florigeram fecit Florentius aram
Le florissant Florent fit fleurir la piété.

Erchambaud, évêque de Strasbourg et poète latinisant à ses heures

Illustrations

  • Statue de Florent, Niederhaslach, PiP
  • Florent, Vitrail de Niederhaslach
  • Essai de généalogie des trois rois Dagobert, PiP
  • Florent, évêque de Strasbourg, L. Ostein, 1578
  • Schéma de situation des sites, PiP
  • Photographies de l’ermitage de Florent, PiP
  • Photographies de Niederhaslach, PiP
  • Vitrail de Florent et Dagobert, Oberhaslach

Message personnel : Un grand Merci au couple d’Oberhaslach qui m’a si gentiment aidé, alors que ma bicyclette était inutilisable !

Fontaine de Niederhaslach

Fontaine de Niederhaslach

Commenter cet article

PiP 08/02/2015 17:56

Le notule de Specklin est fort discuté par les historiens. G. Bischoff, dans ' La Guerre des Paysans', pense que le bon Daniel parle sans savoir... Pourtant Daniel Specklin n'écrit que quelques dizaines d'années après les faits qu'il rapporte.... S'il y a des spécialistes qui nous lisent, merci de nous faire connaitre leur point de vue.