Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Autour du Mont-Sainte-Odile

La Salle de Justice, Obernai

29 Septembre 2014 , Rédigé par PiP vélodidacte Publié dans #lieu

En l’an 1600, à l’apogée de la prospérité de la Ville Impériale, la justice était rendue au cœur de l’Hôtel de Ville dans la Salle de Justice. Le décor somptueux a fort heureusement été préservé. Cette salle n’est ouverte au public que lors des Journées du Patrimoine. Pour les rares inconséquents qui auraient raté cette occasion, nous proposons une cession de rattrapage.

Vue d’ensemble de la Salle de Justice

A la veille de la Guerre de Trente Ans, Obernai connaît une période de prospérité exceptionnelle. Le commerce du vin est florissant et la Ville Impériale, protégée par ses deux lignes de remparts, s’embellit d’année en année.

La Salle de Justice, qui servait également aux réunions du Conseil de la Ville, fait alors l’objet de travaux d’envergure.

La Salle de Justice, Obernai
La Salle de Justice, Obernai
La Salle de Justice, Obernai
La Salle de Justice, Obernai

La Salle de Justice, Obernai

Les fresques

Balcon, fenêtres renaissance, plafond avec ses médaillons en stuc, portes sculptées aux serrures invraisemblables de complexité, colonnes torsadées, la salle est d’une beauté exceptionnelle. Chaque détail mérite d’être étudié, admiré. Pourtant ce sont les fresques qui attirent d’emblée le regard.
Dix panneaux retracent la vision de la Justice au début du XVIIème siècle en Alsace : les Dix Commandements, tels que décrits dans la Bible. Ainsi, juges, avocats et prévenus avaient sous les yeux les règles de la Justice d’alors, et surtout les peines et châtiments terribles qui allaient de pair.
Nous avons retenu quatre tableaux.

  • La révolte d’Absalon contre David : ‘Honore tes père et mère’.
  • Nathan reproche à David son adultère : ‘Tu ne commettras pas l’adultère’.
  • Suzanne accusée par les Vieillards : ‘Tu ne porteras pas de faux témoignage’.
  • Le meurtre d’Abner par Joab : ‘Tu ne tueras point’.

Kachelhofe, Salle de Justice, Obernai
On imagine la terreur du prévenu devant de tels exemples tirés de la Bible.
Les comptes de la Ville d’Obernai nous apprennent que les tableaux ont été exécutés par Zebedée Miller et Johan Bartenschlager qui exerçaient alors leur art à Sélestat.


Les médaillons du plafond

Le plafond de la salle est également richement décoré. Les médaillons présentent les vertus cardinales et, au centre de la pièce, l’Aigle Impériale des Habsbourg, nos empereurs de l’époque.

 

Les médaillons de la Salle de Justice, Obernai
Les médaillons de la Salle de Justice, Obernai
Les médaillons de la Salle de Justice, Obernai

Les médaillons de la Salle de Justice, Obernai

Le Kachelhofe

Autre élément marquant du décor, le poêle de faïence de Sarreguemines, plus tardif, puisqu’il est daté de 1878.

Le Kachelhofe de la Salle de Justice, Obernai
Le Kachelhofe de la Salle de Justice, Obernai
Le Kachelhofe de la Salle de Justice, Obernai

Le Kachelhofe de la Salle de Justice, Obernai

Moïse et les tables de la loi, le Jugement Dernier

Deux tableaux complètent l’ensemble du décor. Le premier montre Moïse et les tables de la Loi, le second est une représentation du Jugement Dernier. Le Dieu des Chrétiens était un symbole de justice omniprésent à cette époque. Nous ne résistons pas à un parallèle avec les images des mêmes thèmes qu’Herrade de Landsberg proposait à ses moniales dans l’Hortus Deliciarum composé quatre siècle plus avant.
Kachelhofe, Salle de Justice, Obernai

C’est dans ce décor que le Conseil de la Ville se tint qui décida, lors de la Guerre de Trente Ans, de remettre comme otages le Conseiller Michel Gysz et André Fastinger aux troupes de Mansfeld, en juillet 1622. C’est là encore, que fut décidée la reddition sans condition devant les Suédois en 1632. Impressionnant ! Cette salle chargée d’histoire est magnifique.

C’est aujourd’hui le bureau du maire d’Obernai. Rien que pour pouvoir y siéger, je me présenterais bien aux prochaines municipales, moi.


Votez PiP !La Salle de Justice, Obernai

Sources

  • Site Internet de l’A.C.P.O ( Association pour la Conservation du Patrimoine d’Obernai )
  • Hortus Deliciarum, reconstitution du manuscrit du XIIème siècle de Herrade dite de Landsberg, A. Christen, Editions Coprur
  • Histoire de la Ville d’Obernai, J. Gyss, 1866

Illustrations

  • Photographies de la salle, PiP
  • Miniatures de l’Hortus d’Herrade de Landsberg
Kachelhofe, Salle de Justice, Obernai

Kachelhofe, Salle de Justice, Obernai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Francois 20/10/2014 16:35

Le kachelhofe est splendide ! Est ce que le même hallebardier est présent sur toutes les faces ?
Je note pour les municipales, je note... Votez PiP !

PiP 20/10/2014 18:23

Nan.... juste sur deux faces.... une fois en couleur, un fois en bistre.
Sinon, tout à fait d'accord... votez PiP !