Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Autour du Mont-Sainte-Odile

Château de Kagenfels

1 Janvier 2013 , Rédigé par PiP, vélodidacte Publié dans #chateau

Derrière la montagne de Sainte Odile et non loin de la ferme dite du Willerhof, qui remplace l’ancien hameau de Hohenburgwiller, s’élèvent au milieu de sombres forêts, les ruines du château de Kagenfels, lequel ne présente plus qu’un amas de décombres d’un aspect singulièrement triste et lugubre.’

C’est ainsi que Joseph Gyss décrit le Kagenfels en 1866. L’abbé, historien de la Ville d’Obernai, serait fort surpris aujourd’hui s’il revenait sur les lieux. Une équipe de bénévoles a entrepris la restauration du château de Kagenfels et les résultats sont impressionnants. A la place de la butte de terre d’où émergeaient quelques pierres, peu à peu, le vieux burg resurgit.

Il faut aller sur place pour se rendre compte de l’ampleur de la tâche et des progrès d’ores et déjà réalisés. Le visiteur admirera les points forts de la restauration :

  • Les trois portes ont été relevées. La première porte un écusson aux armes de la famille des Uttenheim.
  • La tour qui enferme la citerne du château a été dégagée. La sculpture du ‘Diable du Kagenfels’ a été mise en valeur à son sommet.
  • Les remplages des fenêtres ont été retrouvés et étudiés par Mathias Heissler. (consulter la revue du CRAMS).
  • Le donjon est en cours de déblaiement et de consolidation…

 

 

Vraiment le travail accompli
est magnifique.

 

Le château de Kagenfels, comme son voisin le Birkenfels, a été construit lors des luttes de l’Interrègne par des commensaux de l’évêque de Strasbourg, vers 1250. La première mention dans les textes date de quelques années plus tard.

‘Wir Rudolff…, tunt kunt… das unsere Burger von Obern Ehenheim mit unserem willen und mit unserm geheise, gent und hant geben lüdeckliche Albrechte dem Kagen und seinen nachkomen die hovestat da uffe die burg stat da heiset Kagenburg...'
Extrait de la Chartre signée par Rodolphe de Habsbourg en 1285.

Vous trouverez, en annexe, les dates importantes de l’histoire du site.

Pour se rendre au Kagenfels, laisser son automobile au parking de Vorbruck, et monter dans la forêt en suivant le balisage du Club Vosgien (croix bleues). En début d’automne, sur ce parcours peu fréquenté, une cueillette mirifique de cèpes et de coulemelles est assurée ! Parcours moins pentu, mais plus long, on peut également partir de la Breitmatt et coupler alors la visite avec celle du Birkenfels, tout proche.

Attention ! Le site du Kagenfels est un chantier. L’accès aux ruines est réglementé. La vue sur le burg est exceptionnelle et mérite la promenade.

 

 

 

 

Le Kagenfels, dans les textes, selon Joseph Gyss

1285 Chartre de Rodolphe de Habsbourg en faveur de ‘Albrecht dem Kagen’.
L’empereur confirme la possession du château de ‘Kagenburg’, construit pendant l’Interrègne sur les terres de la ville d’Obernai, à Albrecht Kagen, commensal allié à l’évêque Walther de Geroldseck.

~1300 Le château passe à la famille de Hohenstein.

1383 Paix castrale de Kagenfels sous Frédéric Stahel de Westhoven.

1390 Siège du Kagenfels tenu par Hanemann de Mulnheim par la Ville d’Obernai, qui emporte la place.

1393 Deuxième siège du Kagenfels, tenu par Frédéric Stahel de Westhoven par la Ville d’Obernai. La forteresse est prise et démantelée.

1399 Paix du Kagenfels entre la Ville et les propriétaires de la place : Hesson Henri d’Ehenheim et les frères de Nuwilre. Frédéric Stahel de Westhoven est emprisonné.

1420 Le château passe à la famille de Lichtenberg.

1424 Louis de Lichtenberg, aidé de l’évêque de Strasbourg, fait le siège de son propre château livré à une famille ennemie par un bailli déloyal. Les chevaliers brigands sont défaits et emprisonnés.

1425 Incendie du Kagenfels, causé par la négligence des valets qui prenaient un bain !

1430 Retour du château à la famille de Hohenstein qui le reconstruit et lui adjoint une scierie, vraisemblablement à la Sägemühlmattel.

1475 Conspiration en but de livrer le château ainsi que celui de Guirbaden aux Bourguignons de Charles le Téméraire, qui rêve de conquérir l’Alsace.

1503 Le château passe à la famille Uttenheim zum Ramstein, qui le restaure, l’agrandit et adapte ses défenses à l’arrivée de l’artillerie.

1526 Investiture du Kagenfels ainsi qu’Hohenburgweiler aux Uttenheim par l’évêque Guillaume de Honstein.

1559 Vente du château à Luc Wisebock, bailli de Villé.

1563 Vente du château pour 4500 florins à la Ville d’Obernai.

1570 Ratification de la vente par l’empereur Maximilien II.

1586 Nouvelles lettres d’investitures au nom de la Ville d’Obernai.

Le château est abandonné après la Guerre de Trente Ans. Dès 1664, il est mentionné ruiné.

Château de Kagenfels

Château de Kagenfels

Le château de Kagenfels est redevenu une ruine magnifique grâce au travail des bénévoles. Pour en savoir plus, consultez le site du lieu : Kagenfels. ( Cliquez sur le lien )

Partager cet article

Repost 0