Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Autour du Mont-Sainte-Odile

Hans, le bailli manchot à Balbronn

21 Janvier 2013 , Rédigé par PiP, vélodidacte Publié dans #anecdote

Difficile de cerner qui était vraiment Hans de Mittelhausen. N’était sa sépulture, nous ne saurions rien de lui. Hans était Schultheiss de Balbronn. Schultheiss, ça correspond à bailli. Bailli d’un gros village viticole du Piémont, non loin de Wasselonne. Regardez les armes de Balbronn. La fontaine représentée était bien sûr miraculeuse et déversait alors du vin d’Alsace. Vous pouvez essayer, mais çà ne marche plus, dommage ! A part son titre, nous connaissons aussi le nom de son épouse, Barbara Hifflerine et la date de son décès 1574. Pourtant, Hans mérite notre attention. Hans fut enterré, avec sa Barbara, dans la nef de l’église de Balbronn. L’église romane, posée à flanc de coteau au milieu des vignes, était alors fortifiée, cernée de murailles munies d’un chemin de ronde. Son successeur a dû lui payer de magnifiques funérailles. Et puis, on a oublié Hans pendant de longues années, hop la. C’est le lot de bien des gens importants.

En 1861, lors de la restauration du chœur de l’église, la pierre tombale fut retrouvée et remise en place dans la nef de l’église. Lors de travaux, en 1908, la tombe, elle-même, fut ouverte et c’est ainsi qu’ Hans von Mittelhausen est devenu célèbre, 334 ans après sa mort. En effet, Hans était manchot. Les plus imaginatifs de nos historiens pensent qu’il avait perdu son avant-bras lors de la Guerre des Rustauds en 1525. Mais bon, ceci est guère crédible si nous en tenons aux dates. Hans serait mort à plus de 70 ans ! A cette époque… peu crédible. Ce qui est certain, c’est que Hans n’avait plus son bras droit et qu’il était appareillé. Lors de l’ouverture du caveau, au milieu des ossements du bailli, la magnifique mécanique a été retrouvée. Je vous propose une photo de cette prothèse moyenâgeuse. Pour cette époque, c’est une pièce unique. Le coude est articulé à l’aide d’un ressort et la position se règle à l’aide une crémaillère. Toutes les phalanges de chaque doigt sont articulées également. Le petit bouton placé au poignet permet de revenir à la position ‘doigts allongés’. D’après les experts, Hans restait efficace puisqu’il pouvait monter à cheval, tenir ses rênes et même assener de superbes coups de masses d’arme sur la tête de ses adversaires. Nous en restons, tout comme eux, fort esbaudis. Hans avait une poigne de fer !

Une copie de la prothèse est présentée dans une niche de la petite église de Balbronn. L’original se trouve au Musée Historique de Strasbourg. ( musée passionnant et fort agréable ).

Le visiteur ne se limitera pas à la main du bailli. L’ église de Balbronn possède de beaux vitraux, riches en couleurs, où ils retrouveront, entre autres, l’empereur Frédéric Barberousse qui résida à Balbronn. La nef présente à l’extérieur plusieurs sculptures de masques grimaçants.

Le cycliste poussera jusqu’à Niederhaslach pour admirer les gargouilles de lEglise Saint Florent et suivre les traces de l’évêque Otton de Hohenstaufen.

 

Le marcheur fera la promenade des châteaux et de la cascade du Nideck. ( partir de la maison forestière du Nideck, au dessus d’Oberhaslach). Moins classique, les plus courageux préféreront les ruines sauvages et oubliées du château de Ringelstein. Le point de vue sur l’Alsace est exceptionnel.

 

 

Illustrations

 

 

Cavalier en armes, frise d' Andlau

Cavalier en armes, frise d' Andlau