Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Autour du Mont-Sainte-Odile

Statuaire de Rosheim

20 Avril 2013 , Rédigé par PiP, vélodidacte Publié dans #lieu

L’église romane de Rosheim est un véritable joyau au pied des Vosges. L’ensemble de l’édifice mérite notre attention, mais nous nous arrêtons aujourd’hui à l’œuvre étonnante de sculpteurs de Rosheim. L’église Saints-Pierre-et-Paul est travaillée de toutes parts et offre des thèmes variés. Un chef d’œuvre !

Les statues acrotères

L’église romane apparaît, au cœur de la ville, comme posée sur une esplanade. Cette disposition n’est pas d’origine, mais due à la restauration du siècle dernier qui a permis cette mise en valeur exceptionnelle. L’œil est irrésistiblement attiré par les statues disposées en bordure des toitures, bien en vue des passants.
Sculptures en bosses rondes, les acrotères de Rosheim symbolisent le péché. Ici, un homme et là, une femme, nus, luxurieux sans doute, apparaissent écrasés par des lions menaçants. Le troisième damné est richement vêtu, lui aussi écrasé par un fauve, il peut symboliser l’avarice. Les trois lions sont alors l’image du diable. 
‘Sauve-moi de la gueule du lion’ - Psaume 21
Ce thème se retrouve sur une statue en bosses rondes de la tour de l' église Saint Martin à Barr.

Au faîte du porche se dresse une aigle menaçante, peut-être le symbole des Hohenstaufen, qui firent construire cette église.
En Alsace, ce type de sculpture acrotère se retrouve à Saint-Jean-les-Saverne. Le lion est alors remplacé par un ours ! Une gargouille de l’ Abbatiale d’ Andlau représente un lion emmenant son lionceau, tout en rondeurs, même style, même rendu.

Les marmousets

Posées plus haut encore, sur les toits même, au pied du clocher, deux statues représentent des hommes qui regardent la ville. Sur le versant sud, un homme assis tient une sébile à la main. La légende dit que le maître d’œuvre voulait être payé pour ses services. Versant opposé, un vieil homme agenouillé se lisse la barbe. Les deux statues sont d’une grande finesse.

Par chez nous, les ‘marmousets’ sont rares. Pourtant, l’ Eglise Saint-Léger de Guebwiller présente également deux statues qui illustrent les même thèmes, de façon analogue. Ils sont cependant traités avec moins de légèreté qu’ à Rosheim. L’ Abbatiale de Marmoutier présente également un ‘lisseur de barbe’ sur sa façade.

Les bas reliefs

Le transept de Saints-Pierre-et-Paul est orné des attributs des évangélistes. On y retrouve le lion de Marc, le taureau de Luc et l’aigle de Jean. L’ange de Mathieu était présent mais a été bûché lors de la Révolution.
Toute la nef est ornée de bas reliefs et de sculptures. Il vous suffit de vous promener et de lever les yeux. Vous découvrez toutes sortes de monstres : là, une sirène ‘masculine’, puis plus loin une ‘centauresse’ femme serpent aux pattes à sabots. Des masques de pierre. Des animaux accroupis sur les corniches. On retrouve également la belle légende de Dietrich von Bern, délivrant son ami Sintram d’un dragon. Ce thème est traité, à la même époque, mais de façon bien différente, dans la fresque romane de l’ Abbaye d’Andlau.

Intérieur de l’Eglise

Lorsque vous entrez dans l’église, vous êtes saisis par le contraste avec l’extérieur. La nef est massive et sombre. Les voûtes puissantes donnent une impression de force. L’alternance de piliers et de colonnes repose, comme c’était le cas à Niedermunster, contemporaine de Rosheim, sur des socles imposants.
Les chapiteaux présentent tous des décors différents. Parmi l’ensemble des sujets, nous vous proposons quatre images qui nous ont marqués.
Erudit s'il en est, R. Will distingue quatre sculpteurs à Rosheim. Deux personnalités sont facilement reconnaissables. Nous devons aumaître des Gémeaux  l'œuvre magnifique qui orne la croisée de la nef. Plis des vêtements, positionnement des bras, travail sur les yeux, nous retrouvons le travail de l’artiste qui sculpta la magnifique stèle du cloître du Mont Sainte Odile.
Le maître que R. Will appelle ‘le sculpteur physionomiste’ nous propose entre autres le ‘diable joufflu’. Son travail étonnant de modernisme sait se dégager du relief plat et donne à la profondeur sa place réelle. Nous retrouvons sa marque si personnelle dans toute l’église de Rosheim.
Les ateliers de Rosheim, d’Andlau et d’ Eschau étaient contemporains. Dans des styles forts différents, ces artistes nous ont laissé une statuaire incomparable.

Bref historique de l’Eglise Saints-Pierre-et-Paul

  • Dés le Moyen Age, Rosheim dispose de deux églises. … Saint-Pierre-et-Paul est alors connue sous le nom Niederkirche.
  • 1051 Une bulle du Pape Léon IX en faveur du monastère de Hesse mentionne déjà l’église de Rosheim
  • 1132 Incendie de Rosheim, et construction sous les Hohenstaufen de l’église que nous voyons aujourd’hui.
  • 1219 Guerre des Caves
  • 1354 Entrée de Rosheim dans la Décapole
  • 1385 Grand incendie de Rosheim
  • 1622 Guerre de Trente Ans, les troupes de Mansfeld brûlent la ville, l’église est épargnée

Balades

A Rosheim même, il faut aller visiter la Maison Romane, plus vieil édifice civil roman d’Alsace, et puis faire le tour des remparts pour contempler les portes médiévales.
En souvenir de la Guerre des Caves, le promeneur se doit de déguster les vins du terroir pour comprendre les problèmes des soldats lorrains du Duc Thibault de Lorraine.
Les véritables amateurs de sculptures romanes pousseront jusqu’à Dorlisheim, de préférence par la piste cyclable. L’ église Saint Laurent, trop souvent oubliée, propose de belles œuvres des sculpteurs de l’atelier de Rosheim.
Pour vrais marcheurs : voir l’article sur le Rosenmeer.

Sources

  • J.P. Fuhry, Sculpture Romane en Alsace, 2002
  • R.Will, Alsace Romane, 1965

 

Chapiteau de la nef, Rosheim

Chapiteau de la nef, Rosheim

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

François 30/04/2013 20:23

Un bel article, et les photos sont très réussies!
As-tu réussi à différencier les deux autres sculpteurs toi-même?

PiP 30/04/2013 22:21

Non, c'est vraiment affaire de spécialistes. Il faudrait étudier les sculptures de très près et avoir une bien meilleure connaissance que la mienne. 2 sur 4, c'est pas si mal.... ceci dit je tiens l'article de Will à ta disposition. Et puis, on y retourne a ton prochain passage !