Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Autour du Mont-Sainte-Odile

Scandale aux bains publics de Goxwiller

23 Avril 2017 , Rédigé par PiP vélodidacte Publié dans #petits riens

Sur la piste cyclable du Piémont des Vosges, premier village au sud d’Obernai, Goxwiller est un petit village viticole attachant. Vieilles demeures à colombage, hautes en couleurs, tour romane de l’église Saint Jean, de nombreux puits sont comme semés dans les rues du village. Nous allons nous intéresser aujourd’hui aux deux immenses bassins situés à la sortie nord de la commune sur le chemin qui mène à Obernai.

Scandale aux bains publics de Goxwiller

Les bassins

Bassins, abreuvoirs, lavoirs, réservoirs… comment qualifier ces deux immenses bassins ? Ils furent construits en 1867 alors que J. Fritsch était maire du village. L’édile emploie le terme de ‘réservoir’. La rue qui mène aux bassins porte le nom de ‘Rue de l’abreuvoir’. Mais qu’importe!

Scandale aux bains publics de Goxwiller
Scandale aux bains publics de Goxwiller

Aujourd’hui, seul le bassin situé à l’est de la piste cycliste est encore en eau. La surface est considérable, l’eau raisonnablement claire est peuplée de poissons aux couleurs variées.
Le deuxième bassin de grès a été asséché et aménagé. Il peut servir de terrain aux joueurs de boules.

 

Scandale aux bains publics de Goxwiller
Scandale aux bains publics de Goxwiller

L’arrêté municipal du 26 juillet 1868

Nous, maire de la commune de Goxwiller, considérant que le réservoir qui a été construit l’année passée est généralement utilisé à prendre des bains et pour que tout le monde puisse en profiter et éviter tout scandale,

Arrêtons
1) Il est réservé une heure exclusivement au sexe féminin pour se baigner de 9H30 à 10H30 du soir.
2) Pendant ce temps, il est interdit aux hommes de se baigner ou de stationner à l’alentour de l’abreuvoir, ainsi qu’il est défendu aux femmes de se baigner hors de l’heure ci-dessus indiquée.
3) Il sera dressé procès-verbal à tout contrevenant par le surveillant assermenté à cet effet.

Le présent arrêté sera soumis à l’autorité supérieure et sera exécutoire de suite après leur approbation.
Fait à Goxwiller, le 26 juillet 1868
Le Maire, J.Fritsch

Archives Départementales, 8 E 163,52

Bigre ! En ces temps éloignés, où chaque maison n’était pas équipée d’une salle de bain, nos ancêtres avaient néanmoins de bonnes notions d’hygiène et profitaient d’un vaste bassin à l’eau claire, pour prendre des bains. Voilà qui fait plaisir à lire !
La suite est plus surprenante… en 1868, voir une femme se baigner pouvait tenir du scandale. Les mœurs ont beaucoup évolué, certains applaudiront, d’autres s’en plaindront. Alors, par arrêté municipal, Monsieur le Maire décide que les femmes ne peuvent se baigner qu’à la nuit tombée ! Diantre ! Gageons qu’il n’y avait pas foule en hiver !
Si les hommes pouvaient se baigner sur un créneau horaire de 23 heures, les femmes ne disposaient que d’ une heure. Nous sommes loin de la parité, les féministes avaient encore bien des droits à revendiquer !
Les abords du réservoir étaient interdits aux hommes lors des bains des femmes. Bigre ! Seul un habitant privilégié de Goxwiller pouvait admirer ces dames lors de leurs ablutions : le surveillant assermenté. Heureux homme !

Les puits de Goxwiller

Scandale aux bains publics de Goxwiller
Scandale aux bains publics de Goxwiller
Scandale aux bains publics de Goxwiller
Scandale aux bains publics de Goxwiller

Le pressoir de Goxwiller

Scandale aux bains publics de Goxwiller

Source

P. J. F. Jung, article paru dans l’Annuaire de la Société d’Histoire et d’Archéologie, SHABDO

Illustrations

Photographies, PiP

 

Pour les fanatiques des puits, nous proposons trois autres articles :

Commenter cet article

claire 02/05/2017 19:36

Amusant, sympathique...belles photos !