Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Autour du Mont-Sainte-Odile

Le Calvaire de Saint Léonard

10 Décembre 2012 , Rédigé par PiP Publié dans #lieu

Louis Laurent-Atthalin passe l’été 1836 dans la propriété familiale, à Ottrott. Cette demeure abrite aujourd’hui un foyer de charité, le parc est superbe et ouvert au public. Louis a alors dix huit ans et sa passion est le dessin. Cet été là, lors de promenades dans les Vosges, Louis Laurent réalise une série de 48 dessins au crayon. Parmi eux, admirons l’image de la collégiale et du calvaire de Saint Léonard à quelques pas de chez lui.

La Collégiale Saint Léonard fit suite à un couvent bénédictins consacré en 1109. Les moines, venus de Bourgogne, ont introduit en Alsace le cépage du pinot noir, d’où est issu le Rouge d’Ottrott. Un vin sympathique, fort en bouche, à déguster avec le gibier et les fromages. Les connaisseurs apprécieront. Détruits en 1525 lors de la Guerre des Rustauds, puis incendiés par les Suédois en 1632, démantelés lors de la Révolution, il ne reste que bien peu d’éléments des bâtiments du Moyen Âge. La collégiale a été restaurée à la fin du 19ème siècle ; elle a conservé son porche initial. Le dessin au crayon d’Atthalin nous montre à droite, les bâtiments de son époque. Au loin, les Vosges avec, à droite le sommet de l’Elsberg et au centre, la silhouette bien connue du Mont-Sainte-Odile. Sur la gauche, cerné de vignes, notre calvaire. Louis a agrémenté son dessin par une petite charrette tirée par un attelage de bœufs.

Le calvaire fut édifié en 1727, il fait face à l’entrée de la collégiale. Le Christ est entouré par la Vierge et Saint Jean. Les trois statues, malheureusement fort érodées, sont de bonne facture et l’ensemble est harmonieux, entouré de vignes. Si l’habillement de Marie et de Jean peuvent étonner, l’ensemble est néanmoins harmonieux.

Plus étonnant que les marques du temps sur des sculptures en grès, plus inhabituel aussi, le Christ de Saint Léonard est maintenu en place sur la croix par une sangle! Le Christ avec une ceinture de sécurité! Que voilà une bien curieuse lecture des Evangiles! On eût pu déposer la statue le temps d’une réfection toujours repoussée. C’eût été plus respectueux. Cet état de fait perdure depuis plusieurs années déjà. Une action pour la réhabilitation du site est en cours à la mairie de Boersch et soutenue par diverses associations. Souhaitons à tous une réussite rapide et une restauration correcte du lieu dans le respect de cet ensemble romantique.

Ne serait-ce que par égard pour notre ami Louis Laurent-Atthalin!

Pour se rendre à Saint Léonard, empruntez donc la piste cyclable au départ d’Obernai. Profitez de votre promenade pour visiter le parc de la Leonardsau. Les jardins de la demeure des De Dietrich sont ouverts au public. Visitez également les remparts de Boersch !

Les dessins de Louis Laurent-Atthalin ont été publiés par Monsieur Demenge, ‘Au pays de Sainte Odile’, éditions Coprur.

 

Dessin de Louis Laurent Attalin

Dessin de Louis Laurent Attalin

Depuis notre article, huit mois ont passé. Le calvaire de Saint Léonard a été 'réhabilité'. La statue ancienne du Christ a été déposée et remplacée par une statue récente. La nature des pierres n'a pas été respectée. La facture ne correspond pas vraiment à l'original. Le résultat n'est pas déplaisant mais il ne satisfera pas les amoureux du lieu.

PiP, le 21/09/2013

Partager cet article

Repost 0